Réhabilitation ferme du 18e siècle à Anglet

Ce projet se situe dans le centre-bourg de la ville d’Anglet.

Le corps de ferme existant date du 18ème siècle, avec des murs de 50 cm, peu d’ouverture, des plafonds bas (230 cm). Les propriétaires souhaitaient restructurer l’ensemble et apporter de la lumière.

Il s’agissait donc de respecter la volumétrie originelle et d’en tirer le maximum d’espace et de luminosité.

Le jardin principal, idéalement positionné en partie Sud de la parcelle est malheureusement bordé par une voie très passante. Les nuisances sonores ont contraint les habitants à utiliser uniquement la bande Nord comme espace extérieur. Des aménagements ont été proposés pour reconquérir cet espace et limiter le bruit du trafic.

Le mur d’enceinte a été déposé puis remonté afin de garantir une meilleure absorption acoustique. Un local vélo a été créé pour servir d’espace tampon et absorber encore un peu plus les nuisances sonores.

Une véranda, véritable boite à lumière, a été mise en place en façade Sud afin d’isoler les habitants du bruit et faire entrer un maximum de lumière.

Ainsi, l’ensemble du plan d’origine a été repensé pour offrir des espaces généreux en double hauteur ou sous rampant.

Une grande verrière éclaire l’espace cuisine et salle à manger, le salon est lui largement éclairé par la véranda disposée plein Sud.

La troisième chambre, une chambre d’ami, est déplacée en mezzanine au-dessus de l’entrée et du local technique, délimité par une ferme.

La coupe BB présente l’état des lieux et en dessous le projet tel qu’il sera après travaux.

On voit clairement l’unification spatiale qui a été menée, au départ nous avions 5 volumes différents, désormais on en compte seulement deux. Cette clarification s’est faite par la suppression des planchers hauts, le remplacement d’un mur de refend au profit d’une ferme traditionnelle ajourée. Seule une cheminée n’allant pas jusqu’au plafond créera une articulation entre l’espace cuisine/salle à manger et l’espace salon. La charpente sera visible d’un bout à l’autre de la maison.

Ce document traduit la même idée d’unification et de continuum spatial. La suppression des planchers hauts permet la double hauteur dans les espaces de vie. La véranda fait entrer abondamment la lumière tout en limitant les nuisances sonores de la rue.